Le respect dans les Arts Martiaux

Réflexions sur la pratique

Il existe dans les Arts Martiaux en général et en Aïkido en particulier toute une étiquette qui règle les manières et les comportements dans le cadre de la pratique. Si extérieurement cela peut parfois paraître comme des "salamalecs" exotiques et superflus, le but est le même que pour toute forme de politesse : donner une marque de respect.
Le respect est fondamental dans ces disciplines où l' on court ou fait courir des risques. Pour que la pratique puisse effectivement être saine pour le corps et l' esprit, il faut qu' il y ait respect des règles de travail, respect des autres et aussi de soi-même. Respecter, c' est prendre conscience, accepter, autant les conditions générales de la pratique que l' attaque du partenaire. C' est encore plus important en Aïkido où l' on fait se retourner  l' attaque contre l' attaquant : pour pouvoir s' en servir, il faut bien commencer par l' accepter !
Il existe pour l' exprimer différents saluts. On salue le dojo, c' est à dire le lieu de pratique : prise de contact avec son environnement. Puis le Kamiza (Les symboles de la discipline) : acceptation des règles et aussi respect de la mémoire du fondateur Maître Ueshiba. On salue ensuite l' enseignant : ouverture à l' enseignement que l' on va recevoir pendant le cours. S' il s' agit de pratique avec des armes (Même en bois, ce qui est le cas général pour l' entraînement), on salue aussi son arme pour bien prendre conscience du danger qu' elle représente : non seulement pour les autres, mais aussi pour soi-même si on ne fait pas assez attention !
Avant de pratiquer, salut mutuel entre partenaires : il s' agit tout à la fois d' exprimer que l' on n' a pas de mauvaises intentions et que l' on pratiquera "en tout bien, tout honneur" ; mais aussi on "sent" l' autre, on juge son intention à travers le salut qu' il nous fait. C' est donc aussi une façon d' éduquer sa capacité de jugement : très important quand l' erreur peut être fatale ! Le salut japonais convient tout à fait à cet état d' esprit courtois mais guerrier : la politesse n' exclut pas la prudence élémentaire ; plutôt que de se serrer la main (Très risqué si l' on n' est pas trop sûr de savoir à qui l' on a affaire !), on s' incline, à ce genre de distance que l' on qualifie si justement de ..."respectueuse" !
On comprend donc mieux pourquoi des gens qui ont l' air de vouloir se taper dessus se font autant de politesses avant comme après : tous ces gestes contribuent à assurer une pratique saine et sûre. Et puis, prendre conscience de l' importance du respect, c' est bien aussi au quotidien !

Renseignement et inscriptions : Secrétariat du G.C.E.R.C.C.E.

Adresse : 13 rue des Colonnes du Trône 75012 PARIS

Tél/Fax : 01 82 09 87 38 — E-mail : contact@aikido-gcercce.org